Célibataires : pourquoi vous devriez souscrire une assurance décès ?

Nombreux sont ceux d’entre vous à penser ne pas avoir besoin d’une assurance décès. Grosse erreur ! Même les célibataires endurcis, les couples (fraîchement) séparés, ou encore les éternels romantiques en quête de l’amour peuvent lui trouver une utilité. Bien plus que de protéger vos proches, il peut aussi s’agir de vous protéger vous pour faire face à plusieurs situations. Partez à la découverte de toutes les raisons de souscrire à ce type de contrat, même quand on est seul. Vous pourriez bien matcher avec l’une de nos solutions !

Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras

C’est une bonne situation ça scribe ?

Quelle que soit votre situation professionnelle, vous pouvez avoir besoin d’une assurance décès. Télétravail, au bureau ou sur le terrain, les risques ne sont pas forcément moins importants en fonction de votre lieu de travail. Il est impératif de pouvoir maintenir votre niveau de vie ou celui de vos proches en cas d’accident.

Si votre employeur vous propose déjà un contrat d’assurance collective, une assurance décès individuelle peut vous permettre de compléter les garanties, pour répondre à vos besoins. Protéger des proches, financer vos obsèques ou encore prévoir une situation d’invalidité, vous méritez de choisir vous-même les petites lignes de votre contrat.

Votre statut Facebook pourrait passer de “Célibataire” à “En couple”

Même si votre rupture est fraîche, ou que vous êtes convaincu que vous êtes mieux seul, l’amour pourrait finir par frapper à votre porte ! L’assurance décès est une façon de pouvoir protéger son conjoint, que l’on soit marié, pacsé ou même simplement en couple. Vous ne vous sentez peut-être pas encore concernée et concerné par ces cas de figure, mais, ils peuvent néanmoins être anticipés grâce à l’assurance décès.

Une bonne idée pour les enfants de 7 à 77 ans

L’assurance décès est aussi l’occasion de couvrir ses enfants, quel que soit leur âge. Avant qu’ils ne s’assument financièrement, vous pouvez prévoir de payer leurs études, ou encore de leur permettre de s’installer confortablement, s’il vous arrivait quelque chose. Au-delà de la fin de leurs études, un coup de pouce financier est toujours le bienvenu en cas de coup dur.

Vous pouvez aussi choisir de protéger d’autres enfants. Des neveux et nièces, les enfants d’un conjoint, libre à vous de choisir vos bénéficiaires.

On n’oublie pas les copains !

Comment on vient de vous l’écrire, vous pouvez choisir librement vos bénéficiaires. L’assurance décès est l’occasion de couvrir n’importe quelle personne de votre entourage, en lui garantissant le versement d’un capital ou d’une rente en cas de décès. Vos amis proches, vos frères et sœurs, vos cousins et cousines ou encore votre voisin, vous avez la possibilité de choisir les bénéficiaires de vos envies. Attention spoiler, la fiscalité est beaucoup plus avantageuse que pour un héritage classique.

Vous pourriez devenir très proche de votre médecin

Contrairement aux idées reçues, tous les contrats d’assurance décès ne servent pas exclusivement à couvrir les situations de décès. La plupart du temps, l’invalidité et la PTIA sont prises en charge par les contrats de ce type.

Chez Getlife, nous couvrons aussi les maladies chroniques comme l’hypertension, le cholestérol ou encore le diabète. Sans option supplémentaire, vous pouvez donc vous assurer contre des maladies courantes, qui peuvent vous toucher au cours de votre vie. Si ces dernières venaient à affecter votre vie professionnelle ou encore votre niveau de vie, l’assurance décès pourrait bien vous sauver la mise !

Et après votre décès, qu’est-ce qu’il se passera : vous y avez pensé ?

Que deviennent les dettes après un décès ?

Saviez-vous que les dettes entrent dans la succession, au même titre que votre patrimoine ? Cela signifie que vos ayants droit peuvent hériter de votre maison, de l’argent dont vous disposez et de vos différents biens. Ils héritent aussi de vos dettes, qui peuvent être des crédits ou encore un découvert bancaire.

Pour éviter ce cadeau empoisonné, l’assurance décès peut vous permettre de prévoir le remboursement de vos différentes dettes en cas de décès. Souscrire à ce type de contrat peut donc vous permettre de protéger vos proches.

Bon à savoir : Au même titre que les actifs, les passifs entrent dans le cadre de la succession. Lorsqu’une personne n’a pas de conjoint, les dettes peuvent donc revenir aux enfants ou à leurs descendants. Dans l’ordre successoral, les bêtes peuvent ensuite revenir aux parents, aux ascendants ou encore aux collatéraux comme les frères et sœurs. Même si vous n’avez pas d’enfant ou de moitié, vous devez donc penser à vos futurs héritiers.

Qui paye les obsèques ?

Lorsqu’un décès survient, la sécurité sociale peut verser 3 539 € aux proches. Ce montant est réservé aux personnes liées par le mariage ou le PACS. Il peut aussi être attribué aux enfants. En l’absence d’enfants ou de conjoint, cette somme ne sera pas versée, et ne pourra pas aider vos proches à financer vos funérailles.

Par ailleurs, les obsèques coûtent en moyenne autour de 5 000 € en France. Même lorsqu’il est versé, ce montant est généralement insuffisant pour financer la totalité des funérailles. La souscription à une assurance décès permet donc de financer tout ou partie des obsèques, pour soulager vos proches de cette charge financière. Vous pouvez aussi éventuellement choisir vos obsèques jusque dans les moindres détails. Il s’agit donc d’une bonne façon de vous assurer que vos dernières volontés soient respectées.

Succession et impôts, comment ça se passe ?

Les frais de succession et les impôts peuvent être très élevés, notamment quand il n’y a pas de lien de parenté, ou que le lien est assez éloigné. Les frais occasionnés peuvent atteindre 60 % de la totalité de l’héritage. Avec l’assurance décès, vos bénéficiaires profitent d’une fiscalité avantageuse. Si l’assuré décède avant 70 ans, vous pouvez retenir que :

  • Seule la dernière année de cotisation est soumise à une position, dans la limite de 1 200 €

  • Un abattement de 152 500 € est appliqué sur la somme perçue par les bénéficiaires

  • Au-delà de cet abattement, le taux d’imposition et de 20 % Lorsque l’assuré décède après 70 ans, la fiscalité est la suivante :

  • La fiscalité s’applique exclusivement sur les cotisations versées sur la dernière année, dans la limite de 5 000 €

  • Le bénéficiaire dispose d’un abattement de 30 500 € sur la somme perçue

  • Au-delà de cette somme, la fiscalité habituellement prévue pour une succession s’applique.

Getlife : une assurance décès moderne, abordable et flexible

Chez Getlife, nous proposons une toute nouvelle vision de l’assurance décès. Exit les longs rendez-vous chez l’assureur et les lourdes démarches administratives, nous prenons le pari d’une formule beaucoup plus moderne. Vous pouvez effectuer votre devis et votre souscription sans même sortir de chez vous. Grâce au 100 % en ligne, nous parvenons à convaincre jusqu’aux plus réfractaires !

Notre équipe est disponible par téléphone ou par mail. Nous savons que certaines questions arrivent sur le tard. C’est pour cela que nous vous accompagnons à toutes les étapes de la vie d’une assurance décès Getlife : depuis l’estimation en ligne jusqu’au paiement des prestations contractées. Nous travaillons avec les meilleurs assureurs et réassureurs français pour nous assurer un gage de qualité et de confiance envers tous nos clients. Vous allez changer d’avis sur l’assurance décès !