Getlife

Assurance vie ou assurance décès : comment choisir ?

assurance décès ou assurance vie

L’assurance vie et l’assurance décès sont deux contrats d’assurance distincts, confondus à tort par les particuliers. Dans cet article, on vous propose de comprendre facilement à quoi sert chacune de ces solutions. Que vous souhaitez investir votre argent pour le faire fructifier ou protéger vos proches, cet article est indispensable. 

Si l’un est un produit d’épargne plébiscité par les français, l’autre est une solution de prévoyance pour le moins méconnue. Pour éviter les mauvaises surprises et faire le bon choix, ne ratez pas les quelques lignes qui suivent.

 

Qu’est-ce qu’une assurance vie ?

Contrat d’assurance vie : définition 

L’assurance vie est un placement financier permettant d’épargner de l’argent qui reste disponible en cas de besoin. Le contrat prévoit des bénéficiaires en cas de décès de l’assuré. Il leur sera alors possible de choisir le format de versement du capital disponible, sous la forme d’une rente viagère ou d’un capital fixe.
L’un des principaux avantages de l’assurance-vie pour préparer sa succession est, que n’importe qui, pourra en être bénéficiaire. Il s’agit en effet d’une solution privilégiée pour transmettre de l’argent à d’autres personnes que les ayants droits.

L’assuré pourra choisir de placer directement un capital, ou encore d’effectuer des versements libres ou réguliers sur l’assurance vie. Le capital constitué sera composé de la somme totale des versements, éventuellement valorisée par les intérêts perçus. 

Le contrat d’assurance vie permet ainsi de pouvoir placer son argent sur différents supports. La plupart des assureurs proposent des placements en fonction de votre profil investisseur. En clair, plus la prise de risques est importante, plus les intérêts pouvant être générés sont importants. Il existe aussi des formules plus sécuritaires, mais dont le rendement est limité. On parle par exemple de placement sur le fonds Euro.

Comment récupérer l’argent d’une assurance vie ?

La fiscalité de l’assurance vie en cas de décès du souscripteur est très avantageuse pour les bénéficiaires. Il reste important de considérer que l’argent pourra être récupéré avant la survenue de ce type d’événement. On peut récupérer l’argent d’une assurance vie librement, comme sur n’importe quel autre livret d’épargne. Certaines personnes choisissent notamment de programmer le versement d’une rente à partir de leur retraite. L’assurance vie pourra aussi être mise en garantie d’un prêt immobilier. C’est ce qu’on appelle le nantissement. 

La plupart du temps, le rachat peut être fait à n’importe quel moment. Le contrat d’assurance peut prévoir une durée minimale avant de pouvoir de nouveau disposer des fonds. En cas de retrait, l’assuré aura à choisir entre l’impôt sur le revenu, ou le prélèvement libératoire forfaitaire.

 

Qu’est-ce qu’une assurance décès ?

Contrat d’assurance décès : définition

L’assurance décès est un contrat pour lequel l’assuré verse une cotisation mensuelle ou annuelle fixe. En échange, l’assureur s’engage à verser un capital ou une rente aux bénéficiaires désignés par le contractant en cas de décès ou de PTIA. Ses objectifs sont donc de : 

  • Mettre ses proches à l’abri en cas de décès ou de PTIA, avec un contrat assurant le versement d’une somme choisie
  • Compléter le régime obligatoire en cas de décès ou d’accident grave
  • Prévoir le financement des obsèques du défunt si cela est prévu au contrat 

 

Lors d’une demande de prêt immobilier, les banques demandent automatiquement la souscription d’une assurance décès. Elle permettra alors de couvrir le paiement du prêt en cas d’incident pour la personne ayant souscrit au crédit. L’assurance décès peut aussi être souscrite en dehors de ce type de cas. Il pourra s’agir d’une assurance décès individuelle, souscrite par un particulier auprès d’un assureur. Ou bien d’une assurance collective, proposée par certaines entreprises.

 

Comment récupérer l’argent d’une assurance décès ?

Il est important de comprendre que le capital ou la rente versée aux bénéficiaires n’est pas le cumul des cotisations versées. La somme reçue sera prévue au moment de la signature du contrat, et ne dépend pas de la durée de versement des cotisations. Les situations dans lesquelles le capital ou la rente seront versées sont également prévues par le contrat. La plupart du temps, il s’agira des cas de décès et de perte totale et irréversible d’autonomie. En d’autres termes, le capital ne sera débloqué qu’en cas de survenue d’un événement, préalablement prévu au contrat. L’assurance décès porte donc très bien son nom, et ne constitue pas un placement disponible au cours de la vie.

 

Assurance vie et assurance décès : laquelle choisir ?

Les avantages et inconvénients de l’assurance vie 

Du côté des arguments de l’assurance vie, il faut considérer que :

  • La fiscalité des contrats d’assurance vie en cas de décès est intéressante pour les bénéficiaires, qu’il y ait un lien de parenté ou non avec l’assuré. Il existe un abattement des droits de succession jusqu’à 152 500 € par bénéficiaire.
  • L’assurance vie permet de choisir les bénéficiaires, en sortant de la contrainte de la part réservataire assurée aux héritiers. 
  • Les intérêts perçus peuvent être supérieurs à ceux des autres livrets d’épargne tels que les livrets A ou encore les PEL. Ils ne sont par ailleurs pas soumis à l’impôt sur le revenu, si le contrat n’est pas racheté par l’assuré.
  • Le contrat pourra servir à préparer l’avenir de l’assuré, à faire fructifier son argent, à garantir un crédit ou encore à protéger ses proches.
  • Les versements sont souples, avec la possibilité d’effectuer un versement unique, des versements réguliers ou encore des versements libres.

Les inconvénients de l’assurance-vie sont les suivants :

  • Le capital décès assurance vie ne sera composé que des versements et des intérêts générés par les placements. Le levier financier associé à ce type de contrat peut donc être moins important que celui des assurances décès, et ne dépend donc uniquement du capital placé et des intérêts réellement perçus.
  • Comme tous les autres produits d’épargne, le rendement de l’assurance-vie est globalement en baisse depuis quelques années.

L’assurance décès : avantages et inconvénients

Les avantages de l’assurance décès sont les suivants :

  • Il s’agit du contrat ayant le levier le plus important entre les cotisations versées et le capital ou les rentes pouvant être versées aux bénéficiaires. En effet, même lorsque la durée des cotisations est courte, le capital prévu au contrat reste inchangé. Vos proches pourront donc percevoir plusieurs centaines de milliers d’euros pour quelques dizaines d’euros versées mensuellement
  • L’assurance décès individuelle permet de profiter de garanties sur-mesure, en fonction de la façon dont vous souhaitez protéger vos proches. Du versement d’un capital à la couverture des frais d’obsèques, les possibilités sont nombreuses.
  • La fiscalité est très avantageuse, avec notamment la possibilité de bénéficier d’une exonération d’imposition pour le conjoint bénéficiaire.

Il faudra néanmoins prendre en compte les inconvénients suivants :

  • Lors de la résiliation du contrat, les cotisations auront été versées à fonds perdus, et ne pourront pas être récupérées.
  • Les cotisations sont fixes et obligatoires pour que le contrat reste effectif.

 

Comment choisir entre assurance vie et assurance décès en bref ?

De façon très synthétique, l’assurance décès servira exclusivement à prévoir l’avenir de vos proches après votre décès ou encore une perte totale et irréversible d’autonomie. Le versement d’une cotisation fixe permet le déclenchement de garanties prévues au moment de la signature du contrat. Les prestations ne dépendent en aucun cas de la durée du contrat.

L’assurance vie est une autre solution pour protéger vos proches dans ce type de situation. Les prestations dépendent néanmoins des sommes que vous aurez choisi de verser pour approvisionner l’assurance-vie, ainsi que des intérêts générés par les placements. L’assurance vie est également un contrat plus souple, qui pourra par exemple être racheté en cours de vie du contrat par l’assuré lui-même. Il ne s’agit donc pas d’une assurance à fonds perdus, si vous choisissez de l’interrompre. Vous pouvez tout à fait utiliser cet argent pour financer un projet, le garantir ou encore pour prévoir votre retraite. 

Getlife espère que cet article vous permettra de comprendre les différences entre assurance vie et assurance décès. Après lecture de cet article, vous devez être en capacité de savoir quel type de contrat d’assurance correspond à vos besoins. De la préparation d’un projet de vie à la protection exclusive de vos proches, chaque formule dispose de ses propres arguments.

Calcula tu precio con Getlife...

Asegúrate en 3 minutos 100% online, aprobamos tu solicitud de forma instantánea.