Invalidité et incapacité : faites la différence entre ces deux garanties

Dans le jargon des assureurs, il est parfois difficile de comprendre la différence entre invalidité et incapacité. Chez Getlife, comme on aime les choses simples, on a décidé de démystifier ces deux termes. Si vous pensiez qu’invalidité et incapacité étaient des synonymes, il est grand temps pour vous d’entamer la lecture de cet article. Vous y découvrirez les différentes typologies existantes, ainsi, que l’importance de souscrire à une prévoyance individuelle si vous vous trouvez dans l’une de ces situations.

Qu’est-ce que l’incapacité ?

Incapacité : définition

L’incapacité est une inaptitude physique ou psychologique à exercer une activité professionnelle, à la suite d’un accident ou d’une maladie. Une personne en incapacité ne peut travailler, jusqu’à ce qu’elle retrouve ses capacités ou définitivement. Il en existe plusieurs types, qui donnent lieu à l’ouverture de différents droits.

Typologies d’incapacité

Les différentes catégories d’incapacité sont les suivantes : l’incapacité temporaire totale, l’incapacité temporaire partielle, l’incapacité permanente totale, et enfin, l’incapacité permanente partielle.

Calcul du taux d’incapacité

Dans le cadre de l’indemnisation de la sécurité sociale, c’est à un médecin expert que revient la responsabilité de déterminer le taux d’incapacité. Il effectue cette classification en fonction de :

  1. La nature de l’infirmité,
  2. L’état général de l’assuré,
  3. Les facultés mentales et physiques,
  4. L’âge,
  5. Les aptitudes et qualifications professionnelles.

Qu’est-ce que l’invalidité ?

Invalidité définition

L’invalidité désigne un état physique et / ou psychique irréversible. Une personne est considérée comme invalide si sa capacité de travail est diminuée d’au moins deux tiers, de façon permanente. L’invalidité partielle ou totale est causée par une maladie ou un accident de la vie courante, et n’est pas d’origine professionnelle.

Typologies d’invalidité

L’invalidité permanente partielle (IPP), est associée à un taux compris entre 33% et 66%, L’invalidité permanente totale (IPT), correspond à un taux de plus de 66%.

Ce taux est établi selon le barème indicatif d’invalidité en accidents du travail du Code de la Sécurité sociale. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le Barème indicatif d’invalidité.

Catégories 1, 2, et 3

À la lumière de cette analyse, l’assuré sera placé dans l’une des trois catégories suivantes selon les critères de la CPAM :

L’invalidité de 1re catégorie lorsqu’il est apte à l’exercice d’une activité professionnelle. Si la victime n’est plus capable d’exercer une activité professionnelle, ce sera l’invalidité de 2e catégorie. Enfin, l’invalidité de 3e catégorie est attribuée quand la personne est inapte à l’exercice d’une activité professionnelle et a besoin d’une assistance au quotidien.

Différence entre l’assurance invalidité et la garantie incapacité

La garantie incapacité permet de pallier une éventuelle perte de revenus, en cas d’inaptitude à exercer une activité professionnelle de façon temporaire. L’assurance invalidité permet quant à elle de pallier une situation permanente. Pour entrer dans le cadre de l’invalidité, il faut également que la capacité de travail soit réduite d’au moins deux tiers. C’est au médecin-conseil de l’Assurance Maladie que revient la responsabilité de déterminer si une personne se trouve dans une situation d’invalidité ou d’incapacité.

Vous l’aurez compris, dans le cadre de la prévoyance, il est prudent de se doter d’une assurance prévoyance individuelle dédiée. Cela vous permet de pouvoir bénéficier d’un complément de revenu, quel que soit le type d’accident qui survient au cours de votre carrière.

Pourquoi souscrire une assurance prévoyance individuelle invalidité ou incapacité ?

Vous l’aurez compris, les versements de la Sécurité Sociale ne représentent qu’une faible part du revenu habituel. Une prévoyance individuelle peut permettre d’anticiper les risques d’accident ou de maladie, en garantissant un complément au régime obligatoire.

Continuer à assumer les dépenses courantes, ne pas avoir à diminuer son niveau de vie ou encore protéger ses proches, les raisons de souscrire à une prévoyance peuvent être très diverses. Vous avez la possibilité de choisir entre une rente et un capital si vous vous trouvez dans l’une de ces situations. La plupart des assureurs vous proposent aussi plusieurs niveaux de garantie, pour fixer les montants auxquels vous aurez droit.

Nous vous conseillons véritablement de vous questionner sur ce dont vous avez besoin pour garantir votre stabilité financière et celle de vos proches. Sur notre site, vous avez la possibilité d’effectuer un devis en un clin d’œil. Vous découvrirez le montant de votre police, en fonction des garanties choisies et de votre profil.