Quarantenaire : 7 cas dans lesquels vous avez besoin d’une assurance décès

Quand on a 40 ans, nos enfants sont déjà des pré-adolescents. On a peut-être déjà connu un divorce et travaillé dans plusieurs domaines. On aime les barbecues entre amis et on se sent beaucoup trop jeune pour souscrire une assurance décès.

Si vous aussi vous en avez marre des clichés, quelle que soit la vie que vous avez menée et celle qui vous attend, c’est par ici que ça se passe ! Que vous soyez parents, mariés, employés encore chefs d’entreprise, si vous avez déjà soufflé votre quarantième bougie, cet article vous est destiné. On aborde avec vous 7 raisons qui devraient vous pousser à miser sur l’assurance décès.

En couple, célibataire ou bien c’est compliqué ?

Vous avez peut-être en tête que l’assurance décès a pour vocation principale de protéger son conjoint. En voilà une jolie raison de ne pas vous sentir concerné, si vous êtes célibataire. L’assurance décès est effectivement une excellente alternative pour pouvoir protéger sa moitié. En cas de décès, l’élu de votre cœur percevra un capital ou une rente du montant de votre choix. Il profitera aussi de conditions fiscales avantageuses, même si vous n’êtes pas mariés.

Si vous êtes célibataire, on vous invite à poursuivre votre lecture. Même quand Cupidon n’a pas encore frappé à votre porte, vous pouvez avoir des proches à protéger.

Plutôt grande tribu ou petit comité ?

L’assurance décès au bénéfice des enfants

L’assurance décès, c’est aussi pouvoir répondre aux besoins de vos enfants. En fonction de l’âge auquel vous les avez eus, ils sont peut-être jeunes, adolescents ou même peut-être adultes. Quel que soit leur âge, ils ont peut-être des besoins auxquels l’assurance décès peut répondre. Vous pouvez notamment mettre en place une rente éducation, pour assurer le financement de leurs études supérieures. Le versement d’un capital peut aussi contribuer à leurs projets de vie, s’il devait vous arriver quelque chose.

Protéger les autres membres de sa famille

Même si vous n’avez pas d’enfant, vous avez peut-être d’autres membres de votre famille à protéger. L’avantage de l’assurance décès, c’est que vous pouvez très bien mettre un oncle, une tante ou encore des frères et soeurs en tant que bénéficiaires. Ils profiteront eux aussi de conditions fiscales avantageuses sur les sommes qui leur seront léguées.

Les amis aussi peuvent être bénéficiaires

Parce qu’ils sont la famille qu’on choisit, les amis peuvent également être protégés par l’assurance décès. Ils profitent du même abattement que les membres de votre famille. Les conditions fiscales de transmission sont aussi beaucoup plus avantageuses que si vous choisissiez de léguer un bien immobilier ou encore une somme d’argent sur un Livret d’Épargne.

On paye la note avant de partir !

Le remboursement des dettes grâce à l’assurance décès

À 40 ans, on estime que 55 % des Français sont propriétaires. Parmi eux, une grande part n’a pas fini de rembourser son emprunt. Saviez-vous qu’en cas de décès, les dettes sont transmises à vos héritiers ? Alors, pour certains emprunts, vous avez peut-être souscrit une assurance. Attention, cette dernière peut prévoir la couverture partielle ou totale du prêt, en cas de décès. Par ailleurs, toutes les autres dettes restent à la charge de vos héritiers, s’ils acceptent votre succession. La souscription d’une assurance décès peut donc avoir pour but de payer vos différentes dettes dans le cas où il vous arriverait quelque chose.

Le paiement des funérailles grâce à la garantie obsèques

En France, il faut généralement débourser entre 3 500 et 5 000 € pour des obsèques. L’assurance décès peut aussi être l’occasion de ne pas laisser cette charge financière à vos proches. Vous pourrez même choisir les détails de vos funérailles jusque dans les moindres détails. Vos dernières volontés seront respectées. Si vous avez une chanson favorite, c’est la meilleure façon de vous assurer qu’on la passe le jour J !

40 ans : trop jeune pour l’assurance décès ?

En France, l’âge moyen du décès est de 85 ans pour les femmes et de 79 ans pour les hommes. Si à 40 ans, on est encore bien loin de cet âge, il faut donc anticiper un éventuel décès prématuré. Un accident ou une maladie peut intervenir à n’importe quel âge. Il vous appartient de savoir protéger ceux qui vous sont chers.

Par ailleurs, c’est à partir de 40 ans que les chances de développer certaines maladies chroniques se décuplent. Et vous, avez-vous fait une prise de sang récemment pour contrôler votre cholestérol ou encore l’apparition d’un diabète ?

Chez Getlife, on vous propose une formule dans l’air du temps, disponible 100 % en ligne. On assure aussi des maladies chroniques comme le diabète, l’hypertension, le diabète et l’asthme. Si vous souhaitez en savoir plus sur les solutions que nous pouvons vous proposer, rendez-vous directement sur notre site pour un devis en quelques clics !

Sources :

https://edito.seloger.com/actualites/france/immobilier-55-des-moins-de-40-ans-sont-proprietaires-article-29470.html

https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/publications/etudes-et-resultats/les-francais-vivent-plus-longtemps-mais-leur-esperance-de-vie-en#:~:text=En%202016%2C%20celle%2Dci%20atteint,de%20vie%20en%20bonne%20sant%C3%A9