Questionnaire médical : à quoi sert-il ?

Si vous avez déjà souscrit une assurance décès ou une assurance emprunteur, vous avez déjà eu affaire à ce fameux questionnaire médical. Mais savez-vous vraiment à quoi il sert ? Vous avez dû répondre à certaines questions de santé. Questions qui vont ont parues peut-être farfelues, et que vous avez peut-être un peu négligées. Entre ceux qui s’enlèvent innocemment quelques kilos, et ceux qui supposent que quelques cigarettes n’est pas fumer, le questionnaire de santé n’est pas toujours rempli comme il se doit. Pourtant, ce questionnaire médical est in-dis-pen-sable afin de vous proposer la bonne assurance.

Qu’est-ce que le questionnaire médical ?

D’un assureur à l’autre, le contenu du questionnaire médical peut varier. Les questions ont pour but de permettre à la compagnie d’assurance d’évaluer le risque de déclenchement des garanties. Par exemple, si vous souhaitez souscrire une assurance décès, et que vous souffrez d’une pathologie, l’assureur prend potentiellement plus de risques à vous offrir ses services. Il s’agit donc pour lui de vous proposer des garanties, en connaissance de cause.

Les questionnaires médicaux abordent souvent les mêmes points

  • Âge de l’assuré(e),
  • Exercice ou non d’un métier à risque,
  • Pratique éventuelle d’un sport ou d’une activité à risque,
  • Présence d’une maladie chronique, d’une pathologie présente ou passée.

Les problèmes de poids, ou le fait d’être fumeur seront aussi pris en compte dans l’analyse des risques.

Bon à savoir : Le 1er juin 2022, le Parlement a adopté une proposition de loi sur l’assurance emprunteur. Elle prévoit la fin de la nécessité du questionnaire médical pour les emprunts d’un montant inférieur à 200 000 € par personne. Pour pouvoir profiter de cette nouvelle mesure, il faudra que le crédit soit remboursé après 60 ans de l’assuré. On bénéficie aussi d’un droit à l’oubli d’anciennes pathologies comme le cancer ou l’hépatite C, après 5 à 10 ans de rémission.

Pour quels contrats le questionnaire médical est-il utile ?

Le questionnaire médical est utile pour de nombreux contrats d’assurance. Concrètement, dès lors que votre santé est susceptible d’augmenter le risque de déclenchement des garanties, il vous est soumis par la compagnie d’assurances. C’est donc le cas pour l’assurance emprunteur, la mutuelle ou encore l’assurance décès. Il n’est pas nécessaire si vous souhaitez souscrire une assurance auto.

Comment l’assureur utilise-t-il le questionnaire médical ?

Le questionnaire médical est un document capital quant à l’étude du profil d’un assuré. Dans le cadre de l’assurance décès, l’assureur prend le pari que le décès de ses assurés n’interviendra pas avant la date de fin du contrat. Le risque assuré est donc aléatoire. Dans cet aléa, l’existence d’une pathologie peut peser. L’assureur doit être au courant de ce type d’information. Cela lui permet de mesurer le risque, et d’adapter la cotisation de l’assuré.

En bref, le questionnaire médical sert à proposer une cotisation prenant compte de la totalité des informations concernant l’assuré. Il s’agit aussi de proposer des garanties adaptées, pour protéger au mieux ceux qui vous sont chers.

Bon à savoir : De très nombreux assureurs continuent à demander systématiquement des examens médicaux suite au remplissage du questionnaire médical. Il s’agit pour eux de vérifier l’exactitude des informations renseignées par l’assuré. Certaines compagnies privilégient néanmoins la confiance en leurs assurés. C’est l’option choisie par Getlife.

Faut-il toujours répondre à un questionnaire médical pour un contrat de prévoyance ?

Un assureur peut parfaitement décider de proposer des contrats sans questionnaires médicaux. Il s’agit alors de proposer la même couverture de façon universelle à n’importe quel type de profil. Sachez que dans ces cas-là, la cotisation est lissée. C’est-à-dire qu’une personne qui aurait pu obtenir un contrat moins cher, du fait d’un excellent état de santé peut payer légèrement plus qu’avec le renseignement d’un questionnaire de santé.

Mentir sur le questionnaire médical : quels risques ?

Lorsqu’une personne ment délibérément en remplissant un questionnaire médical, elle encourt 375 000 € d’amende et 5 ans d’emprisonnement. Au-delà des conséquences judiciaires, l’assureur peut tout bonnement mettre un terme au contrat, et annuler les garanties auxquelles vous aviez droit. Vous l’aurez compris, il est impératif d’être honnête en remplissant ce document, même si pour vous, il ne s’agit pas d’un mensonge. Même à partir d’une cigarette, vous n’êtes plus considéré comme non-fumeur. D’autant que l’historique de vos habitudes de vie va remonter en général jusque dans les 2 dernières années.

Un assureur peut-il refuser d’assurer ?

Si après lecture de votre questionnaire médical, un assureur juge que le risque est trop grand, il a le droit de refuser de vous assurer. Il peut aussi vous demander de vous plier à certains examens médicaux afin d’écarter tout doute. Fort heureusement, en France, il existe des initiatives permettant aux personnes malades ou handicapées de trouver une assurance. On parle notamment de la Convention AERAS. Elle favorise l’accès à l’assurance dans le cadre d’un prêt immobilier ou emprunt.

Certains assureurs choisissent aussi de se positionner, pour permettre au plus grand nombre de profiter d’une couverture adéquate. Ils deviennent donc de véritables acteurs de cette cause.

Une assurance décès sans questionnaire médical chez Getlife

La souscription sans examens médicaux : c’est par ici !

Pour Getlife, nos relations avec nos assurés sont basées sur la transparence. Il n’y a donc pas d’examens médicaux à faire pour confirmer les informations renseignées. Il vous suffit de répondre honnêtement aux questions posées. Nous nous occupons de trouver la meilleure offre pour le ou les couvertures demandées.

Getlife assure les malades chroniques

Ceux qui souffrent de maladies chroniques connaissent parfaitement les difficultés rencontrées au moment de s’assurer. Chez Getlife, nous avons pris le parti d’assurer plusieurs milliers de maladies chroniques différentes. Il s’agit pour nous de proposer une solution inclusive. Chacun devrait pouvoir protéger ses proches en cas de décès ou PTIA ou encore d’invalidité. Que vous souffriez d’hypertension, d’asthme ou encore de diabète, vous êtes le bienvenu.

Vous aussi, vous aimez quand c’est simple ? Sans prise de tête ?

L’absence des examens médicaux n’est pas notre seul argument pour vous convaincre. Si vous aussi, vous n’aimez pas quand la souscription devient laborieuse, notre formule devrait réussir à vous convaincre. Souscrivez à nos services en ligne. Les démarches sont fluides et simples à effectuer.

L’utilisation du digital permet une facilité de traitement des dossiers. Nous sommes donc en mesure de vous proposer une réactivité sans faille. Vous n’êtes pas seul derrière votre ordinateur, puisque vous avez aussi la possibilité de nous contacter. Notre équipe est disponible par téléphone, ou par mail. Une assurance inclusive, transparente et efficace, c’est possible, vous verrez ! Testez-la, n’attendez pas.