Chers parents

Ceci est une déclaration d’amour à destination de tous les parents. Mes parents, vos parents, nos grands-parents qui sont eux aussi parents.

——————————————–

Le 1er juin a enfin montré le bout de son nez, et avec lui arrive l’été. Les beaux jours commencent à prendre le pas sur la grisaille. Les terrasses se remplissent. On pense aux vacances. Les parents réfléchissent à l’organisation des fameuses grandes vacances scolaires. Comment occuper les enfants ? Qui gardera le petit dernier si je reprends le travail avant la rentrée ? Mais savez-vous que le 1er juin est aussi leur journée ? La journée des parents ? De nombreuses célébrations existent, mais celle-ci reste pourtant discrète alors qu’on compte plus de 8 millions de familles en France.

On pense à la fête des mères, la fête des pères, des grands-mères, … Alors en ce jour spécial, quoi de mieux qu’une lettre pour se rappeler tous ces moments partagés, tout ce qu’ils nous ont appris, et ce que nous avons à cœur de transmettre à notre tour.

Quand j’étais petite

Certaines odeurs me ramènent en arrière et je me souviens. Je me rappelle de ces étés passés auprès de mes grands-parents au Portugal. Mes parents nous emmenaient là-bas tous les ans, ma soeur et moi. Je me souviens avoir vécu des moments très heureux et des périodes plus troubles. Mais j’en garde un souvenir très joyeux. Nous étions libres et insouciantes. Nos parents nous faisaient profiter du soleil du Sud au moins 2 grands mois dans l’année. Nous étions chanceuses de pouvoir partager des grandes tablées en famille.

Nous nous sommes prélassées au soleil sur la plage, nous nous sommes faits des nouveaux amis, nous avons profité de ces jours de vacances. Et pourtant, en grandissant, je me rappelle que dans les premières années, la maison des grands-parents n’avait ni eau courante ni électricité. On allait chercher l’eau au puits. Les toilettes étaient à l’extérieur. Pour y aller, il fallait sortir ses chaussures, voir une lampe si c’était de nuit. L’océan pouvait être colérique. Il fallait faire attention aux vagues. La nuit pouvait être très sombre, il fallait alors ne pas s’aventurer n’importe où aux abords des falaises.

Protéger ceux qu’on aime

Pourtant avec tous les dangers qui pouvaient nous guetter, nous n’avions aucune inquiétude. Nous étions sûres d’une chose. Nous étions entourées. Et surtout nous connaissions les limites à ne pas franchir. Nous savions parfaitement nager, nous savions quel coin était dangereux et lequel était le moins. Nous savions parler le portugais, et nous savions retrouver le chemin de la maison à pied. Et, nous savions même où était le commissariat au besoin.

En un mot, nos parents nous ont appris à être autonomes. Ils nous ont protégées et éduquées comme tout bon parent qui se respecte. Ils nous ont donné les clefs pour nous construire et devenir de fabuleuses personnes que nous sommes aujourd’hui !

Sans eux, sans leur soutien, sans leurs angoisses & nuits blanches, sans leur volonté de bien faire, et malgré toutes les erreurs qu’ils ont pu commettre. Nos parents se sont occupés de nous jusqu’à ce que nous devenions des adultes accomplis. Et croyez-moi, il en a fallu du temps 🙂

Le temps passe vite

Alors aujourd’hui, quand on sait que la population vieillit, et que de nombreuses maladies sont encore foudroyantes. Il n’est pas interdit de prendre du temps pour s’occuper d’un parent quand il le faut. Même si parfois, cela peut-être dur de voir ses propres parents prendre de l’âge, et penser un jour qu’ils disparaîtront. Nos parents deviennent vulnérables et c’est à nous, enfants devenus grands, de les protéger à notre tour, tout comme nous le faisons pour nos propres enfants.