Getlife

Qu'est-ce qu'une assurance décès ?

Quelle est la définition de l’assurance décès ? Comment ça marche ? Retrouvez tout ce qui caractérise ce type de contrat : principe, rôles, garanties et typologies d’assurance.

À quoi sert une assurance décès ?

L’assurance décès est un produit d’assurance. Plus précisément, elle fait partie de la catégorie des assurances de personnes. Les contrats d’assurance décès sont souscrits dans le but de protéger sa famille, ses proches, ses enfants, son mari, sa femme, … Concrètement une assurance décès permet de mettre à l’abri financièrement les bénéficiaires spécifiés sur le contrat d’assurance décès.

Un contrat de prévoyance

L’assurance décès fait partie des contrats prévoyance. C’est plus précisément une prévoyance décès. Pour rappel, la prévoyance implique toutes les solutions dans le but d’anticiper et garantir ce qu’on peut appeler “les accidents de la vie”. Vous voulez changez d’assurance décès individuelle ? Calculer le prix de votre assurance décès en moins de 3 minutes et ayez une estimation en ligne gratuitement. Le versement du capital décès dépendra de la disparition ou plus précisément du décès du contractant. En cas de décès du titulaire de l’assurance, l’indemnisation pourra être versée dans sa totalité sous forme de capital décès, où bien, sous forme de rente viagère.  

Quelles sont les différentes parties impliquées dans le cadre de la souscription d’un contrat d’assurance décès ?

  1. Assureur : c’est l’entreprise qui va être garant des couvertures, et du paiement. Il s’agit de l’entité à laquelle la prime est versée et qui, le moment venu, doit payer l’indemnité.
  2. Titulaire de la police ou assuré(e) : c’est la personne qui souscrit à l’assurance et paie la prime ou cotisation.
  3. Bénéficiaire : c’est la personne qui recevra le capital établi dans la police lorsque les circonstances envisagées dans le contrat se produiront. Elle est désignée par l’assuré.

C’est quoi une police d’assurance ?

L’un des concepts essentiels à connaître lorsque l’on parle d’assurance décès ou de prévoyance décès est celui de la police. La police d’assurance est le document juridique par lequel l’accord entre l’assureur et l’assuré(e) est officialisé. Ce document contient toutes les conditions du contrat d’assurance décès et indique les personnes concernées par celui-ci (qui est le bénéficiaire, l’assureur ou l’assuré). Il stipule également les droits et les obligations de chacun d’entre eux. Dans le cas de l’assureur, de couvrir l’assuré et de verser l’indemnité en cas de survenance de l’événement. De la part du preneur d’assurance, qui peut être le même que la personne assurée, le paiement des primes convenues. Toutes les situations couvertes par l’assurance et les exclusions sont mentionnées afin d’éviter tout malentendu. Un exemple d’exclusion est le suicide au cours de la première année, qui, selon la loi sur les contrats d’assurance, ne peut en aucun cas être couvert. Cette mesure est prise pour éviter la fraude.  

Que couvre l’assurance décès ?

Comme indiqué ci-dessus, le principal risque couvert est le décès de l’assuré, qu’il soit naturel ou accidentel. Il faut tenir compte du fait qu’il existe des situations qui ne sont pas couvertes. C’est ce qu’on appelle les exclusions du contrat décès. En fonction des besoins et des préférences de l’assuré, d’autres types de couvertures supplémentaires peuvent être ajoutés pour offrir une plus grande protection dans différentes situations, telles que l’invalidité et l’incapacité, le doublement de capital, …

Qu’est-ce qui n’est pas couvert par l’assurance décès ?

Il est important de garder à l’esprit que certaines polices excluent les décès dus à la pratique de sports dangereux, ainsi que certains métiers dits à risques, comme celles liées par exemple à la protection, à l’aviation, … Par conséquent, si vous exercez l’une de ces activités exclues (qui seront toujours mentionnées dans le contrat), vous devez choisir une police d’assurance qui les couvre, en sachant que le prix risque d’être plus élevé. Attention également au délai de carence qui sera précisé sur le contrat d’assurance décès.  

Assurance temporaire décès et assurance décès vie entière

L’assurance temporaire décès à contrario du contrat décès vie entière est souscrite pour une période donnée. La compagnie d’assurance prend le risque que l’assuré(e) décède dans la période indiquée et doit ainsi effectuer le versement du capital décès ou de la rente à posteriori. L’assurance décès vie entière est quant à lui un contrat décès souscrit sans date limite. Attention néanmoins certains critères sont à prendre en compte : coût de la cotisation mensuelle / annuelle, limite d’âge de souscription, durée de couverture, options, besoins, montant du capital proposé, … tout est une question d’évaluation de vos besoins. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à lire notre article Assurance temporaire décès VS assurance décès vie entière : avantages et inconvénients.