Quand faut-il souscrire une assurance décès ?

Mariage, naissance, déménagement, financement des études des enfants, … tout dépend de vos projets de vie. Votre profil est unique tout comme vos envies ou vos choix de vie. Il n'y à pas d'âge idéal. La seule obligation est d'être majeur(e). L'âge limite de souscription et l'âge limite de garanties vont eux dépendre des modalités stipulées dans votre contrat.

À quel âge souscrire une assurance décès ?

À partir de quel âge souscrire une assurance décès ?

Les contrats d'assurance décès individuels sont ouverts aux particuliers dès l'âge de 18 ans. Il est important de souligner que les mineurs émancipés ne sont que très rarement éligibles à ce type de contrat. Il faut donc être majeur pour pouvoir souscrire à une assurance décès. L'assuré(e) qui souhaite souscrire doit aussi être en capacité de le faire.

Jusqu'à quel âge peut-on souscrire une assurance décès ?

Chez la plupart des assureurs, il est de 70 ans. Néanmoins, cet âge limite de souscription est variable d'une compagnie à une autre. Vous pouvez ainsi être éligible à une assurance décès jusqu'à 65 ans, 70, 75, voire 85 ans dépendamment des conditions mentionnées dans le contrat.

Quelles sont les conditions concernant la fin des garanties ?

Là encore, l'âge limite va différer d'un assureur à l'autre. En outre, cette date va dépendre de la garantie couverte. Elle ne sera pas la même concernant le risque de décès, celui de PTIA ou encore d'invalidité. Ainsi, la couverture pourra s'étendre jusqu'à 75 ans pour le décès, et jusqu'à 65 ans pour la PTIA ou l'invalidité.

Quel est le meilleur moment pour souscrire une assurance décès ?

D'une manière générale, plus le contrat est souscrit tôt, moins la cotisation sera chère. En effet, cette dernière est calculée en fonction du risque pris par l'assureur. Les profils plus jeunes ont ainsi moins de risques de faire appel au déclenchement des garanties. Leur tarification est donc adaptée. Il est donc conseillé de souscrire le plus tôt possible.

Les différents contrats d'assurance décès disponible

En matière de prévoyance décès, il existe deux grandes catégories : la temporaire décès et l’assurance décès vie entière. En réalité, pour chacun de ces deux types de contrat, les garanties peuvent être très diverses selon les besoin du souscripteur et les offres proposées.

L'assurance décès sans limite d'âge

L'assurance décès vie entière n'a pas de date d'expiration. L'assuré(e) est donc couvert dès la signature du contrat, pour une période indéterminée, jusqu'à activation des garanties. Le tarif de ce type d'assurance va donc être plus élevé car le risque augmente avec l'âge.

L’assurance temporaire décès

La temporaire décès offre elle, des garanties sur une période déterminée au moment de la signature du contrat. Les principales différences de ce type de contrat résident donc :

  • Sur la date limite des garanties,
  • Sur les montants de capital décès proposés qui sont plus élevés,
  • Et, sur les montants des cotisations payés, moins chers.
Chez Getlife, vous pouvez profiter de certains avantages :
  • Un questionnaire de santé sans examens médicaux à la clé,
  • Un capital d'un montant de 1 000 à 500 000 €, qui sera versé à vos bénéficiaires en cas de décès,
  • Une exonération des frais de succession sur ce capital,
  • Une avance pouvant aller jusqu'à 10 000 €, pour régler les frais d'obsèques,

Les garanties disponibles

La Perte Totale et Irréversible d'Autonomie est automatiquement couverte en complément du risque décès. Considérée comme une invalidité permanente de 100% par la Sécurité Sociale, elle est intégrée dans les risques de base côté assureurs. Il est en outre, tout à fait possible de cumuler plusieurs couvertures en y associant par exemple l'invalidité.

Les clauses d'exclusions

Les causes d'exclusion sont obligatoirement notifiées dans votre contrat. Il s'agit des cas pour lesquels vous ne serez pas couvert. En plus de raisons contractuelles telles que :

  • Contrat non activé à la réalisation du risque,
  • Questionnaire médical erroné ou faux.

Il en existe d'autres spécifiques à chaque compagnie d'assurance et à chaque contrat :

  • Garantie non prise en charge,
  • Métier considéré comme dangereux,
  • Sport à risques.

Comment est calculé le prix d'une assurance décès ?

Quand vous choisissez de souscrire à une assurance décès, l'âge de souscription est bien entendu pris en compte. Il ne s'agit pas du seul facteur qui influencent [le coût d'une assurance décès. ] (https://getlife.fr/guide-prevoyance/cout-assurance-deces/) Quel que soit votre âge, vous pourrez donc jouer sur les différents paramètres, pour une cotisation adaptée à vos moyens :

  • La prise en compte du profil de l'assuré(e)
  • Les montants de garantie choisis
  • Les tarifs pratiqués par l'assureur

Les événements qui incitent à prendre une assurance décès

Il n'est pas nécessaire d'attendre l'âge parfait pour souscrire une assurance décès. Certains événements de votre vie vous poussent peut-être à vous questionner sur cette solution prévoyance.

Vous avez une moitié à protéger

L’assurance décès est tout d'abord une belle opportunité de protéger votre moitié. Que vous soyez mariée ou non, vous aurez la possibilité de désigner celui ou celle qui partage votre vie comme bénéficiaire d'un capital ou d'une rente. Cela représente la possibilité de l'aider à faire face à votre départ d'un point de vue financier. Vous pouvez par exemple prévoir le remboursement d'un crédit en commun, ou encore un complément à son revenu.

La famille s’agrandit

Vos enfants peuvent aussi motiver la souscription à une assurance décès. La mise en place d'une rente éducation peut vous permettre de financer les études, si vous n'êtes plus là. Vous pouvez aussi choisir de mettre en place un capital, qui leur paraîtra de bien débuter dans la vie.

Vous avez des proches à mettre à l'abri

En France, la succession est régie par des lois assez strictes. Ainsi, il peut être difficile de protéger les personnes extérieures au foyer. Si vous souhaitez mettre à l'abri une personne qui ne fait pas partie de vos héritiers légaux, l'assurance décès est une solution toute indiquée. En effet, elle n’entre pas dans le cadre de la succession classique. Par ailleurs, quel que soit votre degré de parenté avec la personne, il pourra profiter de conditions fiscales très avantageuses.

Vous anticipez votre succession

Vous pouvez aussi choisir l'assurance décès comme solution d'anticipation à votre succession. Le montant garanti peut ainsi permettre de protéger votre patrimoine, en couvrant les frais de succession à payer par vos proches. Vous pouvez aussi prévoir le paiement de vos frais de succession qui, pour rappel, reviennent à vos héritiers.